| Royaume de Madagascar, peuplement, dynastie Imerina, us et coutumes | Généalogie | Tous les articles : Culture et Anecdotes |
Colocation
St Pierre
la Réunion

Île de la Réunion Hébergement
Petite-Île Saint Pierre

Maison d'hôtes
Case Petite Île
Chez Patrick


Petite-Île
la Réunion
Port.
+262 6 93 82 53 39

Envoyer un mail


rando trek mada
google+ facebook

RandoTrek VTT
MOTO VTT
location moto,vélo,vtt,raid,enduro,cross,tout terrain,4X4

vous cherchez un track

Chutes de Farahantsana
Randonnée au fil de l'eau
Randonnée au pays Antehiroka
Ampefy le tour du lac
Ampefy : la lily, Ilot vierge, le geyser
Imerintsihadino tombeau de Samuel Rakotondrabe
Plaine de la Sisaony au nord de Fénoarivo
Village princier Ambohinaorina
Village princier Mandrosohasina
Systèmes défensifs au pays merne
Rova d' Ambohitrimo
lac Mamiomby
Mahitsy en contournant le massif d' Ambohitrandriana le long de la RN 4
Merimerina aux fossés défensifs inhabituels
le Firariana
Les marais d'Ivato et de Laniera
Andrefanambohitra au lac Antsongosongo magnifique piste à flanc de collines
Ampangabe le grand huit
la plage d'Amparafara
Talata Volonondry Ambohidrabiby
Col Itremo Morondava Maintirano Tsiroanomandidy
Terres d' Andrianamboninolona
Tana l'envers du décor
Ambohitraina Ifandro
Digues Sisaony, Ikopa
Ivato: Ambatoharanana
Ivato: Fiakarana
Ivato: lac Antsongosongo
Ivato Massif du Mangabe
Ivato Ambohimanga
Ivato Croc Farm
Andringitra nord Mahitsy
Andringitra Ambohimanga
Tour du massif Andringitra
Ivato Amboniloha
Ivato Ambohitrontsy
Lac Ampefy Faratsiho
Ankaratra 2643 m
Tsiroanomandidy
Ankadinandriana
Rive gauche de l'Ikopa
Rive droite de l'Ikopa
Ambatomanjakabe
Antongona
circuits
Photos
Galerie photos, portrait d'une paysanne de Ampefy (copyright manoirrouge.com
Anakao Antalaha Cap-Est Antsirabé Fort-Dauphin Ihosy Isalo Manakara Mananara Morondava Nosy-Be Ste-Marie Tuléar
régions
Photos
Tuning malgache,malagache
  • animal
  • arbre
  • bateau
  • borne kilométrique
  • coquillage
  • coucher de soleil
  • fleuve
  • portraits
  • maison
  • métier
  • paysage
  • personnage
  • phénomène météo
  • plage
  • route
  • tombeau
  • transport
  • thème

    www.lexpressmada.com Pela Ravalitera

    LA COULEUR ROUGE INTERDITE PENDANT LA CIRCONCISION

    La pratique de la circoncision (famorana ou fiforana) est généralisée à Madagascar. Et selon Barthélemy Huet de Froberville, les peuples du Sud la tiennent sans aucun doute des Arabes; ceux du Nord, des juifs de Toamasina ou Zafi-Ibrahim de Sainte-Marie. Quant à ceux de l'Ouest et du Centre, "il n'est pas aisé de dire" quelle en est l'origine.
    Dans le Sud, plus exactement dans l'Anosy et le Matitanana, selon Etienne de Flacourt, la cérémonie le "valasira" se fait le plus souvent au mois de mai. Tous les parents et amis des enfants à circoncire se rendent au village où elle se tiendra, les pères envoyant à l'avance ou apportant avec eux le vin de miel qui en est la boisson attitrée. Les plus riches donnent également un bœuf à leur enfant.
    Les festivités durent plusieurs jours. L'avant-veille de la circoncision se passe en réjouissances, "misavatse". Les hommes miment des danses guerrières au son d'un "hazolahy" (tambour), tandis que les femmes tournoient autour d'eux "en faisant mille gestes de crainte, de supplication et d'admiration comme pour apaiser leur fureur ou pour les encourager au combat". Puis elles dansent et chantent, accompagnés des jeunes gens, jusqu'au moment où le maître du village et de cérémonie invite tout le monde à boire jusqu'à l'ivresse.
    La veille de la fête, les réjouissances s'arrêtent. C'est le temps du recueillement, de la préparation des garçons pour le grand jour. Même "la continence est de précepte", car selon leur croyance, l'acte sexuel risque de provoquer une hémorragie sur les enfants circoncis et, d'ailleurs, nul ne doit non plus porter du rouge. Les mères passent la nuit avec leurs garçons dans le grand "lapa" (grande maison des cérémonies). Elles les amusent avec les bijoux de verroterie ou de corail qu'elles portent, tandis que les hommes chargés de l'opération apprêtent tout.
    Le jour J, hommes, femmes, filles, bref tous vont se baigner, tout en criant : "Une fois, deux fois, trois fois..., grande bénédiction"; cris auxquels le maître de cérémonie répond par des prières : "Je te salue, ô Dieu, je te prie; tu as créé les mains et les pieds. Je m'humilie devant toit parce que je vais circoncire ces enfants aujourd'hui".
    Quand vient l'heure de la circoncision, les instruments de musique commencent à nouveau à se faire entendre. Le maître de cérémonie se pare de son plus beau pagne, vérifie que personne n'ait du rouge sur ses vêtements. Il se fait ensuite une écharpe avec un grand écheveau de fil de coton blanc, en dispose une autre sur son bras gauche pour essuyer le couteau.
    Les pères s'emparent alors de leurs garçons et font deux fois le tour du Lapa, entrant par la porte de l'ouest pour sortir par celle de l'Est. Ces processions se terminent par "deux autres autour des bœufs à sacrifier". Les animaux sont couchés par terre, les quatre membres attachés et on fait asseoir les enfants près d'eux, la main sur la corne droite. Tout le monde se retire alors, sauf les oncles. L'opération peur commencer.
    Aussitôt, le prépuce enlevé, un "roandriana" ou "anakandriana" coupe la tête d'un coq pour "en distiller le sang sur la plaie, tandis qu'un autre presse sur elle le suc d'une plante dénommée "hota". Le prépuce enlevé est avalé par l'oncle avec un œuf. "S'il y a quelque esclave qui n'a point d'oncle, on le jette à terre".
    Cette journée se passe aussi dans le recueillement, mais tous se rattraperont les jours suivants.
    Dans le Centre de l'Ile, tel que le relatent Mayeur et Dumaine, "les Bezanozano n'ont point d'époques fixées pour circoncire leurs enfants". En fait, ils attendent d'avoir stocké des vivres et du "toaka" (alcool) pour célébrer la cérémonie, car ils invitent beaucoup de monde. Il est, du reste, d'usage que chaque famille se cotise, selon ses moyens, pour contribuer aux dépenses que cela occasionne et cela, à charge de revanche.
    "L'opération se fait comme partout ailleurs, en coupant le prépuce avec un rasoir". Ce, après avoir rendu les enfants insensibles à la douleur, par des promenades forcées, les mettant "dans un état de lassitude qui fasse diversion à la douleur".
    Le prépuce n'est pas avalé : "Chaque père le met dans son fusil et le tire en l'air". Après quoi, on tue autant de taureaux qu'il y a de circoncis, dont la viande est distribuée aux convives. La cérémonie se termine en plantant des poteaux en terre, auxquels on enfile les têtes des bœufs abattus. La cérémonie se déroule en général au centre du village.

     

    Collines des Rois
    aigle royal
    Alasora
    Amboatany
    Ambohibato
    Ambohibeloma
    Ambohidrabiby
    Ambohidratrimo
    Ambohijanaka
    Ambohijoky
    Ambohimalaza
    Ambohimanambola
    Ambohimanga
    Ambohiniazy
    Ambohipoloalina
    Ambohitrondrana
    Ambohitrontsy
    Ambohitrosy

    Anosimanjaka
    Antsahadinta
    Babay
    Iharanandriana
    Ilafy
    Imerikasinina
    Imerimanjaka
    Kaloy
    Merimandroso
    Namehana
    Soanangano
    Tsinjoarivo
    Collines Sacrées
    Tombeaux Doany
    Quartiers d'Antananarivo
    Imerinkasina
    Andriamambavola personnage fort célèbre
    Doany Ambohidroa
    Doany Ambatondradama
    Doany Ambohitriniarivo: haut lieu de pélerinage
    Doany Andranoro:elle se noya par amour
    Mananjara Mahitsy
    Rova d'Andriambola
    Ambatomanga
    Ambatoharanana
    Ambatomanoina
    Ambohitrimanjaka
    Ambonivohitra
    Anosivato

    Ambohitahara
    il ne faut jurer de rien

    Andriantany
    le village des Rois

    Ankadimanga
    Ankazomalaza
    Ankosy village fortifié
    Anosisoa tombeau d'Andriambodilova
    Les natifs de Fiakarana sont de teint clair
    Tsiafatampo
    un tombeau stylisé
    Lieux célèbres
    Partenaires
    Location moto
    Hôtels
    Immobilier Location
    Environ d'Antananarivo centre du village Ivato, dans une propriété privée sécurisée, parking, gardien, trés joli jardin, location meublée appartements, studios
    à la semaine, au mois
    Toutes charges comprises
    Association
    Madasso oeuvre à la construction d'une école et d' un dispensaire dans une région isolée du Sud d' Antalaha dans le village d'Ambodirafia
    Peinture Exposition
    Jean Ony artiste de talent qui a toujours refusé de se laisser enfermer dans un style ou de se laisser coller une étiquette
    Sylvain Razafindrainibe l' excellence dans tout son art
    Romain Rakotoarimanana inspiré par les bandes dessinés dés son plus jeune âge

    GALERIE. EXPO.VENTE


    Evénements
    L'Investiture du maire d'Ivato Mr Rakotoarimanana Josefa
    Mariage à Mada Jean Louis et Nicole
    république de madagascar, histoire de madagascar, peuplement de madagascar, association madagascar, madagascar photos, RandoTrek VTT madagascar, RandoTrek VTT île de la réunion, Télécharger track pour GPS, Télécharger descentes VTT Maïdo la Réunion, Télécharger circuits Île de la Réunion, Télécharger circuits France, voyage île madagascar, carte madagascar, couleur enfants madagascar,

    madatana 2018 Haut de page